fleurs yinyang.JPG

Maîtres spirituels

Notre association propose des pratiques dites corporelles, douces et énergétiques.

Le développement physique et énergétique que est une base essentielle pour  son équilibre et sa santé. Mais cela ne suffit pas forcément à créer un état d’épanouissement et de congruence durables. A côté des compétences techniques, intellectuelles ou physiques, il est nécessaire de cultiver des qualités de cœur et d’âme : écoute, douceur, compassion, empathie, amour, respect de tous les êtres vivants, humour, joie, courage, force de persévérance, bonté, générosité, liberté…

C’est à travers ses attitudes, mouvements, paroles et manières d’interagir que s’expriment les qualités de cœur et d’esprit (Shen) d’une personne.

Quand nous rencontrons une telle personne  authentique véhiculant certaines de ces qualités, cela nous fait du bien, nous nourrit pleinement et  nous nous en souvenons toute notre vie comme portés comme par une source d’amour et de forces bénéfiques et protectrices, avec l’intuition et la conviction de pouvoir réaliser ce vers quoi nous sommes naturellement faits. Devenir « la bonne personne à la juste place ». «( The right man on the right place »P Tjakra)

Nous présentons ci-dessous quelques personnalités de diverses traditions qui ont influencé profondément notre évolution.

Pak WayanTjakra Tanaya (dit Pak Tjakra)

I Ratu Vajra Kumara Pandji Pandita ( dit Ratu Kumara)

Lama Gyourmé

Etc.

Pak WayanTjakra Tanaya
(dit Pak Tjakra)

Pak Wayan Tjakra Tanaya (1920-2011) était un Pemangku (prêtre balinais) connu dans le Nord (Lovina) et l’Est de Bali (Amlapura).

Après une carrière militaire et administrative, il vit une expérience de révélation (Wahyul) à 51 ans, le 5 octobre 1971, qui allait transformer le cours de sa vie.

Depuis ce jour, il restera en constante connexion avec le monde invisible des divinités balinaises, des esprits, des ancêtres et de l’univers.

Il a beaucoup oeuvré dans la cohabitation entre les différentes communautés religieuses.

Des gens de tous origines venaient le consulter pour des questions essentielles pour leur vie.

Rieur et rempli d’humour, ses instructions et enseignements se transmettaient dans la joie, la compassion et l’authenticité.

Au-delà des différences culturelles et spirituelles, Pak Tjakra (prononcé Chakra) nous montrait la direction du chemin vers le  Satu »(« Un ou unité » en indonésien), à l’image de son bras et ses doigts levés vers le ciel, à la fois comme une antenne et une boussole.

MK avec Pak Tjakra_edited.jpg
Pak Tjakra.jpeg
kumara bhante giri 2 (1)_edited.jpg
Kumara ketipa_edited.jpg
I Ratu Vajra Kumara Pandji Pandita
(dit Ratu Kumara)

Kumara Pancha Susila (1955-2004) abandonna sa vie de prince balinais pour enseigner le Dharma, les arts martiaux et la méditation.

En 1994, il fut nommé comme le détenteur de la lignée Vajrayana par le vénérable Lama Bhante Giri, la plus haute autorité du bouddhisme à Bali.

Son nom complet devint alors H.E. Prince Ratu Sri Acharya Vajra Kumara Panji Shakti.

Mais nous, ses élèves et amis l’appelions simplement « Ratu » .

Le côtoyer fut pour chacun une expérience unique car rien auprès de lui n’était commun.

Sa bonté, son humour, sa flamboyance ont été le reflet du maître tantrique qu’il fût et qu’il reste dans nos mémoires.

Lama Gyourmé

Le vénérable Lama Gyourmé, né au Bouthan en 1948, est arrivé en France avec Kalou Rinpoché (1905-1989), le « Maître des refuges ».

Ce dernier lui demande alors d’y rester et d’enseigner le bouddhisme aux occidentaux.

Lama Gyourmé, pourtant encore très jeune, avait déjà reçu une éducation complète en Inde et au Bouthan dans les monastères de la tradition Vajrayana Kagyupa.

Il est alors nommé Lama et Oumzé, maître de cérémonies, de chants et de danses.

Il dirige aujourd’hui plusieurs centres bouddhiques dont la célèbre Pagode du bois de Vincennes, et aussi Vajradhara Ling en Normandie .

Il est devenu célèbre par les CD de musique sacrée qu’il a créés avec le musicien Jean-Philippe Rykiel .

Son rayonnement puissant, son humour communicatif et sa très grande humilité laissent toujours une trace de joie et de paix profonde chez ceux qui ont croisé son chemin.

Lama Gyourmé bouddhisme (1).jpeg
IMG_4742.jpg